Cellule 35

Waldhorn und Trompete - Das Ventil im 19. Jahrhundert Studiensammlung

Sur de longs instruments au diamètre étroit, tels que la trompette naturelle et le car naturel de l'époque de Bach, des instrumentistes virtuoses peuvent, par la pression des lèvres et du souffle, jouer jusque dans la cinquième octave du haut, environ jusqu'au 28e ton natureI.

Des moyens techniques, tels q1Ue l'insertion de corps de rechange, l'introduction de la main dans le pavillon ('boucher' dans le car d’orchestre) ou l’adjonction de clefs augmentent le nombre de tons des harmoniques naturels. Des tons chromatiques et par conséquent une gamme complète permettent de jouer avec d'autres instruments.

Aussi bien dans la trompette que dans le car d'orchestre, les tons de rechange sont insères à la main d'abord entre l'embouchure et le corps, puis à partir de la fin du 18e siècle également à l'intérieur du corps de l'instrument (car d'harmonie a tons de rechange resp. trompette à tons de rechange).

Les mécanismes de pistons développes à partir de 1814 et brevetés pour la première fois en1818 ont permis une adjonction automatique des tons de rechange qui à présent sont insères de façon fixe à l'instrument (instruments à pistons).

Introduction cellule 35
Introduction cellule 35
Trompette naturelle Léopold Mozar (1719 - 1787) Allegro moderato, 2e mouvement du concerto en ré majeur pour trompette et orchestre 1762 Niklas Eklund, trompette, Drottningholm Barock Ensemble, dir. Nils-Erik Sparf P/C 1996; Naxos 8.55331
Trompette à clefs Johann Nepomuk Hummel (1778 - 1837) Rondo, 3e mouvement du concerto en Mi bémol majeur pour trompette et orchestre 1803 Reinhold Friedrich, trompette à clefs, Wiener Akademie, dir. Martin Haselböck P/C 1995; Capriccio 10 598 Pour comparer et pour montrer les différences, le même morceau est joué dans l'exemple 3 avec une trompette à pistons moderne.
Trompette à pistons Johann Nepomuk Hummel (1778 - 1837) Rondo, 3e mouvement du concerto en Mi bémol majeur pour trompette et orchestre 1803 Maurice André, trompette (à pistons), Franz Liszt Chamber Orchestra, dir. János Rolla P/C 1995; EMI 7243 5 55231 2 9 Pour comparer et pour montrer les différences, le même morceau est joué dans l'exemple 2 avec une trompette à clefs.
Trompette à pistons André Jolivet (1905 - 1974) Giocoso, 3e mouvement du concerto no. 2 pour trompette et orchestre 1954 Wynton Marsalis, trompette, Philharmonia Orchestra, dir. Esa-Pekka Salonen P 1983-1988/C 1992; SK 44726
Learnin' the Blues Louis Armstrong, trompette (1900 - 1971), Ella Fitzegald, chant, Oscar Peterson, piano, Herb Ellis, guitare, Ray Brown, basse, Louis Bellson, batterie, enregistrement 1957, Los Angeles 1957 P/C 1993; Verve Jazz Masters 1, 519 818-2
Cor de chasse Michel Corrette (1709 - 1795) Allegro, 3e mouvement du XIVe concerto comique "La Choisy" pour cor et cordes Ensemble Stradivaria, dir. Daniel Cuiller C/P 1996; Adès 205432
Cor d'harmonie Wolfang Amadeus Mozart (1756 - 1791) Rondo en Mi bémol majeur pour cor et orchestre, KV 371 1781 Lowell Grear, cor d'harmonie, Philharmonia Baroque Orchestra, dir. Nicholas McGegan P/C 1988; HMU 907012
Cor d'harmonie Anton Reicha (1770 - 1836) Allegro scherzando, trio en Mi bémol majeur, op. 82 vers 1800 Naturhorn-Connection, Thomas Müller P/C 1991; HM 953-2 882 980-907
Cor à pistons Richard Strauss (1864 - 1949) Allegro, 3e mouvement du concerto no. 1 en Mi bémol majeur pour cor et orchestre, op. 11 1882/83 Barry Tuckwell, cor, London Symphony Orchestra, dir. István Kertész P 1955 und 1967/C 1999; Decca 460 296-2
Cor à pistons: le loup Serge Prokofiev (1891 - 1953) de Pierre et le loup, un conte musical pour récitant et orchestre, op. 67 1936 Barbara Sukowa, récitante, The Chamber Orchestra of Europe, dir. Claudio Abbado P/C 1990; Deutsche Grammophon 427 678-2

Sélection

 
Schéma: Dark ModeBright Mode
Taille: AA+A++