Cellule 14

Öffentliche Konzerte und Hausmusik. Bürgerliches Musikleben im 19. und 20. Jahrhundert.

Carl Maria von Weber (1786 - 1826)

Concerto pour piano et orchestre no. 1 en do majeur allegro, adagio, presto
1810

Nikolai Demidenko, piano, Scottish Chamber Orchestra , dir. Sir Charles Mackerras

P/C 1995; Hyperion CDA 66729

Peu de temps avant son mariage, il (Weber) passa en 1811 quelques jours à Bale qui furent très agréables grâce au chaleureux accueil de quelques families bourgeoises. Pour un de ses concerts, Madame Burckhardt lui prêta son beau piano. Selon les propres paroles de Weber, les gens étaient fantastiques et voulaient le garder 'de force'.

Wilhelm Merian, Basels Musikleben im XIX Jahrhundert, Basel 1920, p. 9.

Louis Spohr (1784 - 1859)

Concertante no. 1 en sol majeur pour violon, harpe et orchestre allegro, adagio, rondo-allegro
1806

Hans Heinz Schneeberger, violon, Ursula Holliger, harpe, English Chamber Orchestra , dir. Peter Lukas Graf

P/C 1987; Clav 50 208

Quelques années après Weber, en 1816, ce fut le compositeur et 'kapellmeister' Louis Spohr qui vint à Bale, afin d'y donner un concert avec sa femme, une celebre harpiste.

Wilhelm Merlan, Basels Musikleben im XIX Jahrhundert, Basel 1920, p. 11. Il est tout à fait possible que cette concertante fut jouée l'époque.

Franz Liszt (1811 - 1886)

Réminiscences de Don Juan, G 418 1841

Leonid Brumberg, piano

P/C pas d'indications; DIGITAL CDA-18610

Lors du dernier concert qui, comme le deuxième, eut lieu au théâtre (11 juillet (1845), Liszt joua entre autres la fantaisie Don Juan, un concerto pour piano, l'invitation à la valse de Weber et 'un air dans les montagnes, nocturne pastorale ...'

Wilhelm Merian, Basels Musikleben im XD<. Jahrhundert , Basel 1920, p. 71.

Robert Schumann (1810 - 1856)

Scenes de la foret op. 82

1. Entrée.
2. Chasseurs aux aguets
3. Fleurs solitaires
4. Lieu maudit
5. Paysage riant
6. A l'auberge
7. L'oiseau prophète
8. Chanson de chasse
9. Le départ

1848/49

Maria Joao Pires, piano P/C 1994; DG 437 538-2

Le 24 juillet 1851 Clara Schumannjoua chez Monsieur Heusler les Scenes de la foret...

Wilhelm Merian, Basels Musikleben im XIX. Jahrhundert, Basel 1920, p. 69.

Johannes Brahms (1833 - 1897)

Quatuor pour piano et cordes no. 2 en la majeur, op. 26 allegro non troppo, poco adagio, scherzo (poco allegro) trio, finale (allegro)
1861/62

Rudolf Serkin, piano, Adolf Busch, violon, Paul Doktor, alto,
Hermann Busch, violoncelle (enregistrement 21.9.1932)

P/C 1993; EMI 7 64702.2

En novembre déjà (1865) Brahms revint à Bale; le 19 il donna un concert public dans la salle supérieure du casino qui eut beaucoup de succès et un très nombreux public. Il joua de nouveau le quatuor en la majeur, accompagne par Abel, Fischer et Kahnt,...
Wilhelm Marian, Basels Musikleben im XIX Jahrhundert, Basel 1920. p. 103.

L'enregistrement avec le quatuor Busch révèle un aspect supplémentaire de la vie musicale à Bale. L'antisémitisme croissant fora les musiciens quitté l'Allemagne en 1927. Ils trouvèrent refuge à Riehen et se produisirent régulièrement à Bale pendant cette

Hans Huber (1852 - 1921)

Symphonie no. 5 en fa majeur avec violon solo (Der Geiger von Gmund)

allegretto tranquillo (pastorale).
adagio ma non troppo (thème avec cinq variations). allegro-andante-dans le tempo d'une marche, andante marciale-allegro appassionato-tranquillo-allegro appassionato 1906

Hans-Heinz Schneeberger, violon, Philharmonie de Stuttgart, dir. Jorg-Peter Weigele

P/C 1998; Sterling CDS-1027-2

Hans Huber déménagea en 1877 à Bale. II entra en 1889 a l'école de musique et en assuma la direction à partir de 1896 jusqu'en 1918. C’est sous sa direction que rut fonde le conservatoire. La cinquième symphonie fut jouée à Bale en création mondiale le 11 février 1906.

Hermann Suter (1870-1926) était un élevé de Hans Huber; II reprit la direction du conservatoire de 1918 à 1921.
Parmi ses œuvres les plus connues, on peut citer Le Laudi d'après des textes de François d'Assise et la musique pour le spectacle d'Albert Oeri célébrant le quatre-centième anniversaire de la réunion de Riehen et de Bale (1923) avec la marche de Wettstein (voir salle 16).

Bela Bartok (1881 - 1945)

Musique pour cordes, percussion et célesta, Sz 106

andante tranquillo, allegro, adagio, allegro molto 1936

Chicago Symphony Orchestra, dir. Pierre Boulez

P/C 1996; Deutsche Grammophon 447 747-2

Le concert est dédié au chef d'orchestre Paul Sacher (1906 - 1999) et à son orchestre de chambre de Bale BK0. 11 fut compose en 1936 et joue en création mondiale le 21 Janvier 1937 à Bale.

Ce n'est pas un hasard s'Il s'agit ici d'un enregistrement avec Pierre Boulez. Ce dernier était un ami de Paul Sacher, et il a enseigne à I 'Académie de musique de Bale.

Heinz Holliger (geb. 1939)

Beiseit (sélection): no. 1 à 7
de douze lieder d'après des poèmes de Robert Walser

Beiseit, Schnee, Bangen, Wie immer, Trug, Zu philosophisch, Abend 1990/91

David James, contreténor, Elmar Schmid, clarinette, Teodoro Anzellotti, accordéon, Johannes Nied, contrebasse, dir. Heinz Holliger

P/C 1995; ECM New Series 1540 447 391-2

Heinz Holllger vlt depuis le début des années 1960 a Bale. Un grand nombre de ses compositions ont eu leur création mondiale dans cette ville, et il s'y produit souvent aussi comme hautboïste et chef d’orchestre.
Beiseit, d'après le premier lied du cycle, est dédié à Gyorgy Kurtag.

Jean-Jacques Dunki (geb. 1948)

Kammerstuck IV pour flute, clarinette, cor, violon, alto et violoncelle
Trois mouvements sans titre 1996

Ensemble Opéra nova, dir. Jean-Jacques Dunki

P/C 1999; Musikszene Schweiz MGB CTS-M 63

Jean-Jacques Dunki enseigne à la l'Académie de musique de la villa de Bale.
Le Kammerstuck IV était termine à la fin de l'année 1996; ce fut une commande du bureau du président de la ville de Zurich. II est dédié aux amis de Dunki de l'ensemble Opéra nova en remerciement de leur collaboration musicale.

Description d'objet

En 1803, une direction des concerts se chargea de reprendre les concerts permanents. Le violoniste de Mannheim Johannes Tollmann, âge de 28 ans, fut engagé en 1805 comme premier violon.II réussit à élever le niveau des prestations musicales de l'orchestre, considérées auparavant comme assez médiocres, tout en marquant de façon déterminante la vie musicale de Bale jusqu'à sa mort en 1829.Au moment de la construction du Stadtcasino (salle de concert), en 1826, fut également constitue la 'Conzertgesellschaft.' Les musiciens qui jouaient lors des concerts publics étaient souvent aussi engages pour des soirées privées et pour faire de la musique en famille. On trouve parmi les musiciens qui se produisirent à Bale des noms célèbres, tels que Carl Maria van Weber, Louis Spohr, Franz Liszt, Robert et Clara Schumann ou Johannes Brahms.Au cours du 19e et au début du 20e siècle furent créées des institutions importantes s'occupant de l'organisation de concerts et de l'enseignement de la musique: en 1824 le 'Basler Gesangverein' et en 1827 le 'Singverein fur Manner' (à partir de 1853 'Basler Liedertafel'); en 1876·la 'AllgemeineMusikgesellschaft', en 1911 le chœur Bach de Bale et en 1926 l'orchestre de chambre de Bale (dissous en 1986 ). Depuis 1843 Bale dispose d'une offre théâtrale permanente.Une école de musique fut fondée en 1867 qui, en 1905, fut complétée par une section professionnelle, le conservatoire. En 1956, l'école de musique, le conservatoire et l'institut d'enseignement et de recherche pour la musique ancienne (Schola Cantorum Basiliensis) fonde en 1933 par Paul Sacher furent réunis sous le nom de 'Academie de musique de la ville de Bale'. Les classes professionnelles ont aujourd'hui un statut d'école supérieure.Depuis 1900 l'université de Bale a une chaire de musicologie.

 
Schéma: Dark ModeBright Mode
Taille: AA+A++