Cellule 13

Collegium musicum und Hausmusik

Concert 9 janvier 1755 1ere partie

Antonio Vivaldi
Concerto en mi majeur 'La Primavera' pour violon et cordes

Georg Friedrich Handel
'Cara pianta', aria pour baryton et orchestre

Antonio Vivaldi (1678- 1741)

Concerto en mi majeur 'La Primavera' pour violons, cordes et basse continue, op.8 No.1
Allegro (Giunt'e la primavera),
Largo e pianissimo sempre (II Capraro che dorme), Danza pastorale Allegro

Giuliano Carmignola, violon, I Sonatori de la Gioiosa Marca

P/C 1994; CDX-79404-F

Reconstitution d'un concert en trois parties du 9 janvier 1755:
1ere partie, 1er morceau (d'après un récit contemporain):

'C'était le printemps de Monsieur Vivaldi; ii (le musicien] voulut le présenter, et il n'a pas si mal réussi. Aussi cela convient-il pour cette saison. Dommage que l'on ne joue pas les autres en d'autres saisons...'

Georg Friedrich Handel (1685 - 1759)

'Cara pianta', aria pour baryton et orchestre Aria finale d'Apollo e Dafne, HWV 122 vers 1708

Thomas Hampson, baryton, Concentus musicus Vienne, dir. Nikolaus Harnoncourt

P 1988, 1990/C 1995; Tel 4509-98645-2

Reconstitution d'un concert en trois parties du 9 janvier 1755: 1ere partie, 2e morceau (d'après un récit contemporain):

'Puis un vint tout seul, ii chanta un chant italien que je n'ai jamais rien entendu de si beau dans ma paroisse, sa langue était comme pleine de petites roues, sa gorge si lisse, comme si on l'avait huilée. Tantôt il chantait triste, tantôt en colère, tantôt effraye, tantôt ii souriait, ...'

Concert 9 janvier 1755 2e partie

Georg Christoph Wagenseil Symphonie en si bémol majeur

Johann Valentin Rathgeber Von der edlen Musik

Giuseppe Tartini
Concerto en sol majeur pour violon et orchestre

Georg Christoph Wagenseil (1715 - 1777)

Symphonie en si bémol majeur, WV 438 Allegro, Andante ma molto, Vivace vers 1755

L'Orfeo Barockorchester, dir. Michi Gaigg

P/C 1999; cpo 999 450-2

Reconstitution d'un concert en trois parties du 9 janvier 1755: 2eme partie, 1er morceau (d'après un récit contemporain):

La musique 'était presque comme avant, mais on jouait un autre morceau ...'

Des symphonies de Wagenseil sont indiquées dans l'inventaire des partitions du Collegium musicum.

Johann Valetin Rathgeber (1682- 1750)

Von der edlen Musik, pour soprano ou tenor et basse continue du Augsburger Tafelconfect

Consortium Canticum Leipzig et Kammermusikensemble Freiburg

P/C (1995]; ANTES BM-CD 31.9033

Reconstitution d'un concert en trois parties du 9 janvier 1755: 2e partie, 2e morceau
(d'après un récit contemporain):

'Puis vint une cantatrice qui chanta une brève chanson. Elle me plut assez, elle était très gaie ...'

La distribution des voix dans cet enregistrèrent alterne selon la pratique musicale entre soprano et ténor.

Giuseppe Tartini (1692 – 1770)

Concerto en sol majeur pour violon et orchestre Allegro, Largo-Andante, Presto

Chiara Banchini, violon, Ensemble 415, dir. Chiara Banchini

P/C 1995; HMC 901548

Reconstitution d'un concert en trois parties du 9 janvier 1755:
2e partie, 3e morceau (d'après un récit contemporain):

'... puis arriva un petit jeune homme bien mis, avec un violon qui s'assit tout devant sur une chaise, les autres musiciens étaient assis derrière lui et l'accompagnaient tout doucement ... la musique certes est belle, mais il ne l'a pas si bien jouée.'

Un concerto en mi majeur de Tartini est indiqué dans l'inventaire des partitions du Collegium musicum.

Concert 9 janvier 1755 3e partie

Johann Wenzel Anton Stamitz
Trio en la majeur pour deux violons et basse

Francesco Maria Veracini
Sonate No. 8 en mi mineur pour violon et basse continue

Antonio Maria Bononcini 'Rapido da te lungi' , chœur

Johann Wenzel Anton Stamitz (1717 - 1757)

Trio en la majeur pour 2 violons et basse, op. 1 No. 2 Allegro assai, Andante poco Adagio, Menuet, Prestissimo

Concentus musicus Vienne, dir. Nikolaus Harnoncourt

P 1963/C 1992; Tel 4509 91 002-2

Reconstitution d'un concert en trois parties du 9 janvier 1755: 3e partie, 1er morceau (d'après un récit contemporain):

'Trois seulement jouaient ensemble, deux violons et une basse. Mon ami me dit qu'on appelait cela un trio et que les trois n'étaient que des amateurs. Mais ils jouaient de façon magistrale et très douce, ...'

Le morceau peut être joue en trio ou en orchestre.
Des œuvres de J. W. A. Stamitz sont indiquées dans l'inventaire des partitions du Collegium musicum.

Francesco Maria Veracini (1690 - 1768)

Sonate No. 8 en mi mineur pour violon et basse continue Allegro, Ritornello, Giga

Fabio Biondi, violon, Maurizio Naddeo, violoncelle, Rinaldo Alessandrini clavecin, Pascal Monteilhet, theorbe

P/C 1995; OPS 30-138

Reconstitution d'un concert en trois parties du 9 janvier 1755: 3e partie 2e morceau (d'après un récit contemporain) :

'... et il en arriva un qui était un vrai maitre du violon. II commença et personne d'autre que la basse ne l'aida. II sortit des sons anglais longs et fermes de son violon. Son archet sautait sur les cordes comme les chamois sur les falaises.'

Ce jeu virtuose pourrait être celui du violoniste Jakob Christoph Kachel, 1728 - 1795.

Antonio Maria Bononcini (1677 - 1726)

'Rapido date lungi', choeur de l'oratorio La Decollazione di San Giovanni Battista
1709

Micael Van Goethem, Maurizia Barazzoni, Daniela Piccini, Fernanda Piccini, Virgilio Bianconi, chant, Orchestra del Teatro dell'Opera Barocca di Guastalla, dir. Sandro Volta

P/C 1999; TC 675201

Reconstitution d'un concert en trois parties du 9 janvier 1755: 3e partie, 3e (dernier) morceau (d'après un récit contemporain):

'Quand celui-ci (le violoniste virtuose) fut parti, arrivèrent deux jeunes femmes avec leur maitre de chant, et une voix de basse. Ceux-ci nous firent entendre une chanson italienne, bien plus belle que l'un de nos meilleurs chants de Noel...'

II n'est pas possible de savoir de quel morceau il s'agissait. La description pourrait être celle d'un morceau à plusieurs voix d'un oratorio italien. C'est ce qui a mené au choix du morceau présent qui rend assez bien le caractère musical décrit. L'oratorio fut joue pour la première fois par la chapelle de la cour de Vienna en 1709.

Musique en famille

Positif d'orgue, 1783 Johannes Thommen

Epinette, vers 1765 Wilhelm Friedemann Bach

Piano carre, 1791 Jean Chretien Bach

Positif d’orgue, 1783

Johannes Thommen (1711 - 1783)
Mit Dank will ich dich loben, du Gott im Heiligtum
de Erbaulicher Musicalischer Christen-Schatz, Bale 1745

Jean-Claude Zehnder, positif d'orgue en forme de commode de Jean Baptiste Schweickart, Paris 1783

P/C 1985 et1995; Musée Historique Bale

Le positif d'or que provient des biens de l'homme d'état Peter Ochs (1752-1821), qui avait acheté l'instrument en 1783 à Paris.

II est expose dans la grande salle du rez-de-chaussée.

Epinette, vers 1765

Wilhelm Friedemann Bach (1710 - 1784) Fugue en f a mineur

Christine Schornsheim, épinette

P/C pas d'indication; Bach Haus Edition 200.016

L'épinette de Johann Heinrich Silbermann (1727 - 1799) jouée ici a été créée à Strasbourg vers 1765; elle est conservée dans la maison Bach à Eisenach.

Un instrument semblable se trouve dans la grande salle du rez-de-chaussée du musée. II s'agit d'une épinette orée vers 1770 par Johann Heinrich Silbermann.

Piano carre, vers 1791

Jean Chretien Bach (1735 - 1782)
Andante, 2e mouvement de la sonate en do mineur op. 17 Nr. 2

Richard Burnett, piano carre

P/C 1995; SCD-0623

Le piano carre crée en 1791 à Londres par Broadwood (No. 1838) qui est joue ici est conserve au Kunitachi College of Music à Tokyo.

Aucun instrument de ce type ne se trouve dans l'exposition.
Les pianos carrent de Johan Jacob Brosy, Bale 1790 dans la grande salle du rez-de-chaussée et de Johannes Zumpe, Londres 1782 dans la grande salle du premier étage sont cependant semblables.

Antonio Vivaldi (1678 - 1741) Concerto en mi majeur ‚La Primavera' pour violons, cordes et basse continue, op.8 Nr. 1 Allegro (Giunt’è la primavera), Largo e pianissimo sempre (Il Caparro che dorme), Danza pastorale Allegro Giuliano Carmignola, violon, I Sonatori de la Gioiosa Marca P/C 1994; CDX-79404-F Reconstitution d’un concert en trois parties du 9 janvier 1755: 1ère partie, 1er morceau (d’après un récit contemporain): ‚Es war der Frühling des Herrn Vivaldi; er [der Spieler] wollte diesen vorstellen, und hat es so übel nicht getroffen. Auch schickt er sich für diese Zeit. Es ist schade, dass man nicht in anderen Jahrszeiten seine übrigen spielt; …‘
Epinette, vers 1765 Wilhelm Friedemann Bach (1710 - 1784) Fugue en fa mineur Christine Schornsheim, épinette P/C pas d’indication; Bach Haus Edition 200.016
Piano carré, vers 1791 Johann Christian Bach (1735 - 1782) Andante, 2e mouvement de la sonate en do mineur, op. 17 Nr. 2 Richard Burnett, piano carré P/C 1995; SCD-0623
Positif d’orgue, 1783 Johannes Thommen (1711 - 1783) Mit Dank will ich dich loben, du Gott im Heiligtum de Erbaulicher Musicalischer Christen-Schatz, Bâle 1745 Jean-Claude Zehnder, positif d’orgue en forme de commode de Jean Baptiste Schweickart, Paris 1783 P/C 1985 und 1995; Historisches Museum Basel

Description d'objet

Le Collegium musicum fut fonde en 1692, son but était d'abord d'encourager la pratique de la musique profane et sacrée. Contrairement aux Collegia musica fondes auparavant déjà dans d'autres villes suisses, on entretenait a Bale des liens avec l'église, avec le gymnase, tout en ayant également un lien direct avec l'université, ou la pratique de la musique était enseignée depuis le 16e siècle.Avec l'introduction des concerts de souscription en 1748, les activités s'intensifièrent encore, ce qui augmenta l'intérêt des musiciens professionnels et des facteurs d'instruments.En 1752 on eut la possibilité d'engager 18 musiciens professionnels. Les œuvres exécutées ne sont partiellement connues que par des descriptions indirectes et par quelques partitions conservées.Les troubles révolutionnaires de la fin du siècle eurent pour conséquence que de 1799 à 1803 aucun concert n'eut lieu.Les noms des facteurs d'instruments à vent Schlegel père et fils, Christian (env. 1667-1746) et Jeremias (1730-1792), ainsi que des facteurs d'instruments a clavier Brosi, père et fils, Peter Fridrich (1700-1764) et Johann Jacob (1748-1816), sont étroitement liés au Collegium musicum. Ce dernier était responsable de l'entretien des instruments a clavier du Collegium.

 
Schéma: Dark ModeBright Mode
Taille: AA+A++