OR ET GLOIRE – DONS POUR L'ÉTERNITÉ


A l'occasion du millénaire de la consécration de la cathédrale de Bâle, qui eut lieu à l'automne 1019 en présence de l'empereur Henri II, le Musée historique de Bâle présente l'exposition «OR & GLOIRE – DONS POUR L'ÉTERNITÉ».

Cette vaste exposition déploie un panorama d'histoire culturelle comprenant le règne et la culture du dernier empereur ottonien selon de multiples perspectives. Des prêts précieux de collections privées ou publiques d'Europe ou des Etats-Unis révèlent l'importance centrale d'Henri II et de ses «dons en or» pour la ville de Bâle et la région des Trois-Pays.

Une riche sélection de somptueuses pièces d'orfèvrerie médiévale, de bronzes, de textiles, des exemples exceptionnels d'enluminure et de sculpture sur ivoire provenant des centres culturels de l'empire ottonien ainsi que des trouvailles archéologiques de la région de Bâle contextualisent la consécration de la cathédrale et l'«heure de gloire» de la ville. En outre, l'exposition illustre le mode de vie autour de l'an mille, les relations entre Bâle et le royaume de Bourgogne, les liens entre le souverain et l'Eglise et le culte de l'empereur et de son épouse Cunégonde, tous deux canonisés par la suite.

L'antependium en or constitue une des attractions principales de l'exposition. En effet, après des décennies, il revient pour la première fois de Paris à Bâle – son lieu de destination initiale. L'empereur Henri II l'avait sans doute offert à l'occasion de la consécration de l'église épiscopale de Bâle. Le retour temporaire de ce chef-d'œuvre, dont l'histoire est étroitement liée à celle de Bâle, offre une opportunité unique de le présenter avec d'autres dons de l'empereur.

Lieu: Kunstmuseum Basel | Neubau 
Durée: 11 octobre 2019 – 19 janvier 2020

Schliessen Details

VERNISSAGE 10 OCTOBRE 2019 – SAVE THE DATE!

Nous avons le plaisir de vous inviter à un vernissage exclusif.

Le programme sera bientôt rendu public.

Date: Jeudi 10 octobre 2019, 18h30
Lieu: Kunstmuseum Basel, St. Alban-Graben 16, 4051 Bâle

Photo et illustration du titre: (C) RMN-Grand Palais (musée de Cluny - musée national du Moyen-Âge) / Michel Urtado

Schliessen Details

PATRONAT ET CONSEIL SCIENTIFIQUE

L'exposition est placée sous le patronat de:

Dr Alain Berset
Conseiller fédéral, chef du Département fédéral de l’intérieur

Anne Paugam
Ambassadrice de France en Suisse

Dr Norbert Riedel
Ambassadeur d’Allemagne en Suisse et au Liechtenstein

Dr Felix Gmür
Evêque de Bâle

Dr Caroline Schröder Field
Pasteure de la cathédrale de Bâle

Elisabeth Ackermann
Présidente du gouvernement de Bâle-Ville

Andreas Hindemann
Maître d’œuvre de la cathédrale de Bâle

Conseil scientifique:

Prof. Dr Jürgen Dendorfer
Université Albert-Ludwig de Freiburg

Dr Holger Kempkens
Directeur du musée diocésain de Bamberg

Dr Reto Marti
Directeur Archéologie cantonale Bâle-Campagne

Prof. Dr Rebecca Müller
Université Ludwig-Maximilian de Munich

Prof. Dr Jan Rüdiger
Université de Bâle

Prof. Dr Barbara Schellewald
Université de Bâle

Dr Regula Schorta
Directrice Fondation Abegg, Riggisberg

Prof. Dr Stefan Weinfurter (†)
Université de Heidelberg

Schliessen Details

CATALOGUE D'EXPOSITION

Le catalogue accompagnant l'exposition éclairera, tout comme l'exposition elle-même, l'époque précoce peu connue de la Suisse autour de l'an mille. Un séminaire scientifique international du 7 au 9 juin 2018 a eu pour but de préparer l'exposition en collaboration avec le Département d'histoire de l'université de Bâle. Les résultats du séminaire fournissent la base d'articles du catalogue.

Un catalogue richement illustré d'environ 320 pages paraîtra aux Editions Hirmer (Hardcover). De brefs articles introduiront les différentes sections du catalogue.

Schliessen Details

HISTOIRE

La consécration de la cathédrale le 11 octobre 1019 en présence de l’empereur Henri II (1002–1024) mettait un point d’orgue à un processus marquant pour la région du Rhin supérieur: le passage de Bâle de la domination bourguignonne à celle du roi allemand de Francie orientale en 1006.

Henri II et ses successeurs pourvurent l’évêque de Bâle de nombreux privilèges et biens, ce qui fit de lui le plus puissant prince de la région. La petite ville rurale de Bâle, située au coude du Rhin, évolua rapidement en une métropole urbaine. Ceci se manifesta dès la seconde moitié du XIe siècle, par exemple avec la construction des remparts et la richesse de trouvailles archéologiques de l'époque. Ces événements constituent le fondement du développement, de la structure et de l’essor de la région trinationale du Rhin supérieur.

Les dons précieux de l'empereur Henri II constituèrent la base du trésor de la cathédrale, qui s'accumula au cours des siècles et devint l'un des plus importants trésors religieux en Suisse. Les événements politiques autour de 1019 donnèrent l'élan à la domination épiscopale sur la ville et sur les régions du Rhin supérieur et du Jura, ce qui contribua à la prospérité de la ville. La mémoire des protecteurs Henri II et son épouse Cunégonde resta fort ancrée dans les esprits bâlois après leur mort, et fut encore renforcée par leur canonisation en 1146 respectivement 1200. La vénération croissante envers le couple impérial et leur importance politique pour la ville concluent cette spectaculaire exposition.

Photo et illustration du titre:(C) RMN-Grand Palais (musée de Cluny - musée national du Moyen-Âge) / Michel Urtado

Schliessen Details

VISITE DE L'EXPOSITION

L’exposition sera présentée dans une dizaine de salles du nouveau bâtiment du Kunstmuseum Basel, inauguré en 2016, et dont l'infrastructure conçue par le bureau d'architecture Christ & Gantenbein correspond aux exigences muséales de conservation les plus strictes.

La présentation sera centrée sur l’acte de consécration de la cathédrale, le 11 octobre 1019, marquant la fin de la domination bourguignonne. Elle visualisera cette époque avec de nombreuses pièces d’orfèvrerie somptueuses et des enluminures illustrant le contexte politique, économique et culturel vers l’an mille.

Le tournant survenu avec Henri II (1002 –1024) et les conséquences de celui-ci, à savoir les changements politiques, sociaux et culturels de la ville et de la région seront classés par thèmes et par époques.

Le contexte et l’importance d’objets essentiels comme le devant d’autel (antependium), la croix d’Henri II, le sacramentaire d’Henri II (de Regensbourg), la chasuble de Willigis et la monstrance du couple impérial du trésor de la cathédrale de Bâle seront des points d’accroche des différents thèmes. Dans ce qui suit, des objets choisis illustrent les thèmes des différentes salles.

Schliessen Details

THEME 1: ENTRÉE EN MATIÈRE – L'EUROPE IL Y A 1000 ANS

Autour de l'an mille, le vieux continent était en plein bouleversement. C'était l'époque de la christianisation de l'Europe centrale nord et est, du morcellement et de la solidification des divers empires occidentaux. Le commerce, les marchés et l'agriculture étaient en plein essor, ce qui contribua au cours du siècle suivant au développement et à l'institutionnalisation des villes et des métiers.

A cette époque de changement au cœur de l'Europe, Henri II (1002–1024) gouverna un empire s'étendant de la Mer du nord jusqu'à Rome. Il intégra Bâle dans son empire, ville au coude de Rhin bien située sur les routes commerciales. Dans la première salle de l'exposition, les visiteurs pénétreront dans le monde lointain de l'an mille à l'aide de cartes et d'ouvrages de l'époque.

Illustration: carte de Macrobius, début du XIe siècle, Munich, Bayerische Staatsbibliothek

Schliessen Details

THEME 2: BÂLE ET LA BOURGOGNE

Le royaume de Bourgogne était jusqu’à il y a peu de temps le grand inconnu des royaumes occidentaux. Seules des recherches récentes ont permis d’en découvrir la structure et l’importance. Il s’agit ainsi ici de la première présentation de la position de Bâle dans le royaume bourguignon. Des objets de grande importance politique, des trouvailles archéologiques et des documents d’archives expliquent cette période passionnante.

L’objet central de cette salle sera la Sainte Lance (en copie) qui, selon le témoignage de Liutprand de Crémone, aurait été remise en 922 au roi bourguignon Rodolphe II (912– 937) en gage de sa domination en Italie, et transmise quatre ans plus tard par celui-ci au roi de Francie orientale Henri I (919–936), en échange de la région et de la ville épiscopale de Bâle, qui passa ainsi au royaume bourguignon. La lance devint un insigne impérial de marque, associée rapidement à Saint Maurice, patron du royaume bourguignon, et représentant les prétentions des rois de Francie orientale sur l’Italie et la Bourgogne. Les trouvailles archéologiques de Petersberg à Bâle (1937, 2018) et l’excellente conservation des objets dans le sol humide, ainsi que la découverte du trésor de l’église Saint-Martin à Liestal (2006), illustrent remarquablement les conditions modestes de vie à l’époque et la domination du roi bourguignon sur la périphérie nord de son royaume.

Illustration: Reproduction de la Sainte Lance, XVIIIe siècle, Ochsenfurt, pastorat catholique St. Andreas

Schliessen Details

THEME 3: HENRI II ET CUNÉGONDE

La personnalité et la politique d’Henri II et de son épouse Cunégonde seront caractérisées à l’aide d’objets remarquables de la culture de la cour ottonienne. Parmi ceux-ci, des objets et explications sur les origines d’Henri II et sur son rôle de roi et son intronisation de roi de Francie orientale et d'Italie.

Le lien entre sa politique bourguignonne, son couronnement et la Sainte Lance sera présenté avec un des plus splendides manuscrits de l’époque ottonienne tardive, le sacramentaire de Regensbourg, réalisé au début du règne d’Henri II à Regensbourg, et dont il fit don à la cathédrale de Bamberg.

De plus, les objets attribués à Cunégonde, comme sa couronne, éclaireront un aspect féminin du règne. Quel rôle jouait Cunégonde dans l’exercice du pouvoir d’Henri II? Quels étaient ses liens de parenté dans le royaume et que signifiaient pour elle son mariage et son couronnement?

Illustration: Buste-reliquaire de Saint Henri II et Sainte Cunégonde, Bohême (?), vers 1430/40, Paderborn, Erzbischöfliches Diözesanmuseum und Domschatzkammer

Schliessen Details

THEME 4: UNE CHEVAUCHÉE DANS L'EMPIRE À LA SUITE DE LA COUR ROYALE

L’art et la culture au service de l’empereur et de l’Eglise seront présentés ici avec des objets d’art exceptionnels et à l’aide d’une «chevauchée virtuelle dans l’empire». Les visiteurs suivront les pérégrinations d’Henri II dans son royaume médiéval et feront halte dans divers centres de production importants. Les objets seront décrits non seulement selon leur fonction mais aussi avec leur provenance, leur matériau et leur fabrication. Des aspects d’histoire culturelle comme l’échange culturel avec Byzance et la réutilisation de matériaux récupérés seront thématisés ainsi que les techniques et processus de fabrication au Moyen Age. Ainsi la halte virtuelle à Trêves permettra de visiter l’atelier d’Egbert et de découvrir la remarquable orfèvrerie ottonienne.

D’autres stations permettront encore plus de découvertes: à Cologne (ivoire), dans le Harz (coulage du bronze, travail du métal), à Reichenau (enluminure de manuscrits) et Saint-Gall (traités scientifiques).

Illustration: Tableau avec le Christ, Saint Victor et Saint Gereon, vers 1000. Cologne, musée Schnütgen
© Rheinisches Bildarchiv Köln, Mennicken, Marion

Schliessen Details

THEME 5: LE ROI ET L'ÉGLISE

Le lien entre la royauté et l’Eglise ainsi que les modèles de légitimation seront présentés à l’aide d’objets d’art sacré, afin d’éclairer l’histoire des dons d’Henri II à Bâle et la consécration de la cathédrale. Les objets seront ainsi contextualisés non seulement pour leur grande qualité artistique mais aussi par rapport à leur fonction. Un rôle central est joué surtout par le cérémonial impérial, dont certaines parties furent sans doute exercées lors de la consécration de la cathédrale. Les donations impériales somptueuses et l’importance liturgique des objets manifestent la force du lien entre le règne et la religion.

Illustration: Crosse d’Erkanbald, vers 1010. Hildesheim, musée de la cathédrale

Schliessen Details

THEME 6: 1019 – LA CONSÉCRATION DE LA CATHÉDRALE DE BÂLE

Une mise en scène impressionnante permettra de comprendre le déroulement et l’importance de l’«acte d’Etat» religieux de 1019. L'antependium en or en sera l’élément central illustrant le culte de l’évêché de Bâle et rappelant les grandes fêtes religieuses devant l’autel de la cathédrale de Bâle.

La question longtemps non résolue et encore controverse sur le lieu original de fabrication de cet antependium et celle de sa fonction dans la cathédrale seront placées sous un nouvel éclairage. Un autre objet de marque est la croix d’Henri II (Berlin), qui faisait également partie des présents originaux de l’empereur. La splendeur et la mise en scène de ces deux objets doivent mettre en valeur le rang et l’importance des donations d’Henri II, qui contribuèrent au développement et à la prospérité ultérieure de Bâle.

Illustration: Devant d’autel en or (antependium), Bamberg (?), avant 1019. Paris, Musée National du Moyen Âge, Thermes et Hôtel de Cluny

Schliessen Details

THEME 7: L'ÉVÊQUE DE BÂLE, SEIGNEUR DE LA VILLE ET DE LA RÉGION

Les dons d’Henri II à l’Eglise et à l’évêque de Bâle contribuèrent à l’essor de la ville, qui prospéra sous le gouvernement de l’évêque, ce dont témoigne la croissance de la population (trouvailles archéologiques, cartes et comparaisons avec d’autres villes épiscopales rhénanes).

L’évêque administrait la ville pour le compte du roi. Il devint le magistrat et le prince le plus puissant des environs. Son importance se manifeste dans la construction de la cathédrale et ses nombreuses possessions dans la région. Outre ses propriétés en ville et dans le Jura, il disposait aussi de privilèges et de biens à Breisgau sur la rive droite du Rhin, ainsi que des mines d’argent, des couvents à Sulzburg, St. Blasien et Breisach – anciennement ville ducale rhénane.

L'importance de la ville épiscopale se manifeste en particulier avec le riche trésor de la cathédrale. Une nouvelle mise en scène des reliquaires et des ostensoirs visualise le rôle de ces objets liturgiques dans les cérémonies religieuses. Les processions dans la ville de Bâle avec la croix d'Henri II, mentionnées dans les sources historiques du XVe siècle, peuvent ainsi être présentées aux visiteurs.

Illustration: Buste-reliquaire de Saint Pantale, Bâle (?), vers 1270. Bâle, Musée historique de Bâle

Schliessen Details

THEME 8: DE BAMBERG À BÂLE: LE CULTE DU COUPLE IMPÉRIAL

La ville de Bamberg est à l’origine du culte d'Henri II. Les évêques de cette ville avaient reçu de l’empereur de plus larges dons encore que Bâle, et poussèrent à la canonisation d’Henri II et de Cunégonde en 1146 respectivement 1200. Les généreuses donations du couple impérial avaient permis l’essor des deux villes et suscitèrent une forte vénération qui perpétua la mémoire collective de ce tournant décisif dans l’histoire de Bâle. Le culte du couple impérial fut soumis à diverses conjonctures politiques, religieuses et culturelles. Il se trouvait en lien direct mais aussi en concurrence avec le culte de Marie, première patronne de la ville de Bâle. Les documents de canonisation et quelques objets cultuels relatifs à la vénération du couple impérial seront exposés dans cette salle. Les volets de l’orgue de la cathédrale, avec la représentation monumentale du couple par Hans Holbein, proviennent de la collection du Kunstmuseum. Ils retrouveront les fragments du décor en relief de ce même orgue, conservés au Musée historique. En outre sont thématisés ici des objets certes attribués à Henri II et Cunégonde mais qui sont clairement d'une autre provenance.

L'attribution de ces objets aux donateurs impériaux est aussi due au fait qu'ils furent le seul couple canonisé jusqu'en 2015. Beaucoup d'objets acquirent ainsi un statut de «reliques de contact» depuis la canonisation d'Henri II et de Cunégonde.

Illustration: Monstrance du couple impérial, provenant du trésor de la cathédrale de Bâle, 1347/1356. Bâle, Musée historique de Bâle