Logo du Musée historique de Bâle
Musée historique de Bâle

Histoire

Le Musée historique de Bâle s’est développé en une institution indépendante depuis le milieu du XIXe siècle.

Tout comme le musée des beaux-arts de Bâle, son origine remonte cependant au cabinet de curiosités de la famille Amerbach au XVIe siècle.

Chronique

2019

Le Musée historique de Bâle fête ses 125 ans et présente la nouvelle exposition «Sauts dans le temps – L’histoire de Bâle en bref». Depuis les Néandertaliens jusqu'à l'industrie pharmaceutique: 50 objets et 100 jalons historiques guident à travers 100'000 ans d'histoire de Bâle. Six spots filmés traitent l'histoire récente, et une installation interactive conjugue faits et images sur le développement de la ville jusqu'à aujourd'hui.

L'exposition «Images sonores – Morceaux musicaux bâlois du XVIe siècle» présente les remarquables imprimés et manuscrits de l'époque conservés précieusement depuis des années à la bibliothèque universitaire de Bâle.

2018

La présentation d'art médiéval au Musée historique de Bâle offre des aperçus passionnants sur l'omniprésence de la foi chrétienne. Des œuvres choisies du XIe au XVIe siècle déploient toute leur beauté et leur rayonnement spirituel dans le chœur de la Barfüsserkirche.

Réintroduction des anciens noms pour les trois sites d'exposition du musée historique de Bâle:

  • «Barfüsserkirche» au lieu de musée d'histoire
  • «Haus zum Kirschgarten» au lieu de musée de l'habitat
  • «Musikmuseum» garde son nom

2017

La remarquable collection de porcelaines de la Fondation Pauls-Eisenbeiss est de retour à Bâle suite au changement fondamental des conditions-cadres du musée historique de Bâle.

Dr. Marc Fehlmann (anciennement musée historique d'Allemand) occupe la fonction de directeur à partir de juin 2017.

2016

La collection de carrosses et traîneaux du Musée historique de Bâle quitte son emplacement dans les jardins Merian à compter du 31 janvier 2017. Dans le cadre de travaux d’aménagement à Brüglingen, la Fondation Christoph Merian (CMS) reprend pour son usage personnel la grange qui abritait le Musée hippomobile depuis 1981. Grâce à un partenariat avec le Google Cultural Institute, le musée et la collection seront accessibles en ligne à partir d’octobre 2016. Le musée hippomobile sera ainsi le premier musée virtuel du Musée historique de Bâle.

2015

La collection de porcelaines de la Pauls-Eisenbeiss-Stiftung quitte le musée de l’habitat et sera exposée au Schloss Friedenstein à Gotha.

Marie-Paule Jungblut quitte sa fonction de directrice.

Rénovation du musée de l'habitat. Rénovation de la façade, aménagement d'une salle supplémentaire au rez-de-chaussée pour les expositions et projets et installation de toilettes pour personnes handicapées.

2012

Nouvel intitulé pour les quatre musées, sous le faîte du HMB – Musée historique de Bâle:

  • «Musée d'histoire» au lieu de Barfüsserkirche
  • «Musée de l'habitat» au lieu de Haus zum Kirschgarten
  • «Musikmuseum» garde son nom
  • «Musée hippomobile» garde son nom

Burkard von Roda, directeur du Musée historique de Bâle, prend sa retraite. Marie-Paule Jungblut devient directrice du musée en août 2012 (elle était auparavant au musée historique de la Ville de Luxembourg).

2011

Transfert de 42 214 objets au département Archäologische Bodenforschung Basel.

Réouverture de l’exposition permanente au sous-sol de la Barfüsserkirche.

2008

Barfüsserkirche: réaménagement de l’exposition permanente

  • Dans la nef de l’église: «Bâle – Symboles et images d’une ville»
  • Dans les niches du jubé: «Des événements bâlois»

2005

Barfüsserkirche: ErneBarfüsserkirche: réaménagement de l’exposition permanente avec, dans la galerie ouest, les corporations et sociétés à Bâle.

2002–2003

Barfüsserkirche: Travaux destinés à consolider le bâtiment (fenêtres) et à aménager les accès (ascenseur, escalier). Ouverture de la nef et installation d’une zone visiteurs avec cafétéria à l’entrée de l’exposition.

1999–2001

Barfüsserkirche: Première étape de la rénovation de l’exposition permanente (trésor de la cathédrale de Bâle, vitraux religieux, danse macabre de Bâle). Fermeture de la protohistoire de la ville (archéologie) au profit du réaménagement des salles d’expositions temporaires.

1999–2000

Collection des instruments de musique. Fermeture du musée situé à Leonhardsstrasse et ouverture du nouveau musée de la musique dans les cellules de détenus de l’ancienne prison au Lohnhof. La construction du musée et son aménagement ont été financés par des donations privées.

1994-1995

Un important complément à la collection de la Fondation Jenny Adèle Burckhardt, qui comprend environ 400 objets familiaux bâlois du 17e au 19e siècle.

1993

Agrandissement du bâtiment administratif Steinenberg 4.

1990–1995

Réorganisation des dépôts du musée.

1987–1994

Importante augmentation de la collection suite à la dispersion de la collection du musée des arts et métiers de Bâle. Reprise de près de 20000 unités par le Musée historique de Bâle jusqu’en 1994 (env. 20000 objets).

1986

Inauguration de la maison «Zum kleinen Kirschgarten», intégrée à l’exposition permanente avec dix nouvelles salles d’exposition présentant les collections de montres de Carl et Lini Nathan-Rupp (242 montres) et de la fondation Eugen Gschwind (208 montres), et des pièces d’habitat du XIXe et du XXe siècle.

Réouverture de la collection d’anciens instruments de musique après la rénovation du bâtiment

1981

Inauguration d’un musée pour la collection des carrosses et traîneaux à Brüglingen, intitulé «Musée des carrosses» en 2000.

Réouverture de la Barfüsserkirche rénovée. Aménagement du bâtiment: échange des piliers de la nef centrale, correction de la façade ouest, reconstruction du jubé démoli en 1843, démolition des galeries des nefs latérales, aménagement d’un sous-sol pour les expositions et l’infrastructure.

1979

Reprise de la fondation Edith Stocker-Nolte (maison d’habitation du XIXe/ XXe siècle) avec son inventaire complet.

1977

Inauguration de la collection de porcelaines de la fondation Pauls-Eisenbeiss (env. 750 figurines en porcelaine et vaisselle des manufactures de Meissen, Frankenthal, Hoechst et Ludwigsbourg) dans la «Haus zum Kirschgarten».

1975

Inauguration de la collection de porcelaines de la fondation Pauls-Eisenbeiss (env. 750 figurines en porcelaine et vaisselle des manufactures de Meissen, Frankenthal, Hoechst et Ludwigsbourg) dans la «Haus zum Kirschgarten».

1965

La collection d’antiquités du Musée historique de Bâle est cédée en partie au musée des antiquités nouvellement fondé. De même, les trouvailles faites à Augst sont remises au musée romain d’Augusta Raurica (sauf les monnaies et les gemmes).

1957

Inauguration de la collection d’anciens instruments de musique après leur déménagement au Leonhardsstrasse 8, à la suite de la donation de la collection Lobeck par Paul Sacher (1956).

1956

Aménagement de la moitié de la cave du chœur de la Barfüsserkirche en salle du trésor

1953–1954

Fermeture de la Barfüsserkirche, rénovation du sol, nouvel aménagement des collections (en conséquence du réaménagement de la «Haus zum Kirschgarten»).

1951

Inauguration de la maison «Haus zum Kirschgarten» en tant que musée de l’habitat bâlois du XVIIIe siècle. En même temps, aménagement de collections spécialisées: antiquités grecques et romaines, céramiques, luges, montres et jouets.

1943

Inauguration de la collection d’instruments de musique dans la maison située au numéro 5 de Leonhardskirchplatz (dans le séminaire de musicologie de l’Université).

1938

Aménagement du musée de la ville et de la cathédrale au «Klein Klingental», avec les collections du Musée historique de Bâle et celles de l’eglise réformée de la ville de Bâle.

1935

Démolition de la maison «Segerhof». La maison «Haus zum Kirschgarten» est destinée à la remplacer (inauguration en 1951 seulement).

1923

Le musée hérite de Mademoiselle Marie Burckhardt la maison marchande «Segerhof», construite de 1788 à 1791 au Blumenrain, avec l’inventaire de celle-ci. Ce bâtiment devint le premier musée de l’habitat, il est inauguré en 1926.

1904

Une partie du bâtiment sis au Steinenberg 4/6, édifié en tant qu’école en 1822, est confiée au musée historique pour loger l’administration, les ateliers et les dépôts.

1899

Project d’agrandissement du musée du côté de Steinenberg (non réalisé).

1894

Inauguration du musée historique de Bâle, le 21 avril 1894 (sous ce nom à partir de 1916) dans la Barfüsserkirche entièrement rénovée à cet effet.

1892

Réunion de la collection médiévale, de la collection des antiquités (sans les objets ethnographiques) et des collections de l’arsenal de Bâle sous le nouveau nom «Musée historique». L’institution – la plus grande et la plus importante du genre en Suisse – est dotée de deux fonctionnaires payés par l’etat (le conservateur et un concierge).

1888

Bâle postule à devenir le siège du musée national suisse, sur le point d’être fondé. La collection médiévale en aurait été le fonds et la Barfüsserkirche le bâtiment muséal.

1872

Fondation d’une association pour la conservation de la collection médiévale et des antiquités bâloises (depuis 1892: Association pour le musée historique).

1856

Partition du fonds du musée suite à la constitution par Wilhelm Wackernagel de la collection médiévale, précurseur du Musée historique de Bâle. La collection est alors abritée dans les bâtiments annexes à la cathédrale de Bâle, dans le Bischofshof.

1849

Ouverture du musée au Augustinergasse, le premier bâtiment muséal planifié par l’architecte Melchior Berri à Bâle et qui réunit toutes les collections (bibliothèque, collections d’œuvres d’art, collection d’antiquités et de monnaies, collection d’histoire naturelle).

1823

La collection est notablement enrichie au XVIIe siècle par les objets du musée Faesch.

1671

Le cabinet Amerbach est une des premières collections d’une institution bourgeoise à être accessible au public, dans la maison «Haus zur Mücke».

1661

Le conseil de Bâle décide de l’achat de la collection Amerbach pour l’université.

1585–1587

L’inventaire du cabinet Amerbach, établi par Basilius Amerbach (1533–1591), fait la liste des objets selon leur mode de conservation dans la maison privée «Zum Kaiserstuhl», terminée en 1580 et destinée à abriter la collection.

1536

L’héritage d’Erasme de Rotterdam a été légué à Bonifacius Amerbach (1495–1562). Avec sa collection de monnaies et les tableaux de Holbein, il constitua le fonds du cabinet Amerbach.

Histoire de chaque maison

[Translate to FR:] Geschichte der Barfüsserkirche

En 1231, les Franciscains s'installèrent à Bâle. L'évêque de Bâle a donné aux moines Barfüsser, comme on appelait l'ordre, ....

Plus d'informations

[Translate to FR:] Geschichte des Hauses zum Kirschgarten

La Haus zum Kirschgarten, construite entre 1775 et 1780, marque un moment fort de l'architecture séculaire de la période Louis XVI sur le Rhin supérieur ...

Plus d'informations

[Translate to FR:] Geschichte des Musikmuseums

Le Musée de la musique se trouve au centre de la vieille ville de Bâle, au-dessus de la Barfüsserplatz. Il appartient à un ensemble de bâtiments ...

Plus d'informations

 
Contact

Musée historique de Bâle
Direction & administration
Steinenberg 4
Postfach
CH – 4001 Basel

Réception: +41 61 205 86 00
Répondeur: +41 61 205 86 02
historisches.museum(at)bs.ch

Abonnement à la newsletter
Logo: FacebookLogo: TwitterLogo: InstagramLogo: PinterestLogo: YouTubeLogo: Flickr
Logo: Culture inclusive
Ouvert aujourd'hui de 10h à 17h
Fermé aujourd'hui
Fermé aujourd'hui
mardi à dimanche 10h à 17h
mercredi à dimanche 11h à 17h
mercredi à dimanche 11h à 17h