Ohrenschüssel

Soupière à oreilles

Niklaus II Obelin, Bâle, 1re moitié du XVIIIe siècle
Etain coulé, gravé
H 8,8 cm x diam. 19,7 cm
Inv. 1907.381.

Résolution d’image:
4822px x 3764px
Commander gratuit

Les soupières et coupes en étain de diverses formes faisaient partie, du XVIIe au XIXe siècle de l'équipement courant du foyer. On les utilisait pour présenter et préparer les plats. Les soupières à oreilles ce sont leurs poignées en anse, fixées de part et d'autre du bord du récipient, qui leur avaient valu ce nom pouvaient également servir des portions individuelles. Le récipient est particulièrement petit; son couvercle gare de petits pieds à griffes peut-être utilisé comme assiette lorsqu'on le renverse. La soupière à oreilles, maniable, était particulièrement appréciée pour nourrir le malades et les personnes tenues de garde lit c'est sans doute l'origine de sa dénomination fréquente d"'écuelle d'accouchée''. La soupière à oreilles reproduite ici peut-être identifiée, grâce ai marques gravées à l'intérieur du couvercle sur le fond, comme une production de Maitre Niklaus II Obelin, de Bâle (1682-1756). Le cartouche d'armoiries gravé à la surface du couvercle désigne en outre la famille bâloise des Wettstein comme anciens propriétaires du récipient.

Autres photos "Métaux"