Prunk-Bartschüssel
Prunk-Bartschüssel
Prunk-Bartschüssel - 1
Prunk-Bartschüssel - 2

Plat à barbe

Strasbourg, Paul Hannong; peintre: Christian Wilhelm von Löwenfinck, 1748-1753
Faïençe, décor polychrome au petit feu, dorée
L 33, 5 cm X 1 17, 8 cm X H 8 cm
Inv. 1895.78.

Résolution d’image:
3785px x 4822px
Commander gratuit

Cet objet est une des céramiques de Strasbourg, encore en existence, des plus précieuses, à cause de sa décoration et de la signature en or en dessous: "v. Löwenf.peint". La signature est celle de Christian Wilhelm von Löwenfinck, qui avait fait son apprentissage à Meissen et avait ensuite travaillé à Strasbourg à partir de 1748. Le bouquet de roses au milieu du plat et les décorations du bord sont peintes avec beaucoup de délicatesse et reflètent la maîtrise absolue que von Löwenfinck avait de son art. Néanmoins, il ne travaillait pas sans modèles: les dessins des fleurs sont faits avec des pochoirs inspirés des gravures variées de Jacques Bailly (Graçay ca. 1664-1679 Paris), Jean Baptiste Monnoyer (Lille 1636-1699 Londres), et Jacques Vauquier (Blois 1621-1686 Blois). Une fois que le dessin était transféré sur la surface couverte du plat, il était peint avec des couleurs à l'email. Le plat à barbe porte les armoiries de la famille des Buxtorf, négociants et savants demeurant à Bâle. Cette forme particulière était utilisée par les barbiers non seulement pour raser leurs clients, mais elle servait aussi comme enseigne de leur métier. On ne sait pas pourquoi an a choisi cet objet en faïence comme cadeau de très grand prix.

Autres photos "Céramiques"