Susanne Maria Schorndorff-Iselin Eisenguss-Plakette mit ihrem Bildnis

Plaquette de fonte de Suzanne Maria Schorndorff-Iselin

1823, Berlin, d'après un modèle en cire de Johann Carl Hedlinger (vers 1742)
Fer moulé, bronzé, dans un cadre contemporain de laiton estampé
diam. avec cadre 105,2 mm
Inv. 1983.444.

Résolution d’image:
4484px x 4852px
Commander gratuit

Médailleur à la Cour royale de Suède, Hedlinger (Seewen 1691-1771 Schwyz) doit sa célébrité à ses vivants portraits, finement caractérisés, de contemporains. Vers 1742, il réalise un portrait en cire de Suzanne Maria Schomdorff-Iselin, portrait qui fut reproduit en plaquette en 1823 par la fonderie de fonte royale créée en 1804 à Berlin. La Bâloise en robe de dentelle, les cheveux haut relevés, est depuis 1740 l'épouse de Johann Schorndorff (1705-1769), lequel, secrétaire d'ambassade à Stockholm, s'est lié d'amitié avec Hedlinger. Maître de poste à Bâle à partir de 1741, Schorndorff reçoit de nombreuses oeuvres de l'artiste, qui forment le fonds de son cabinet des médailles. Ce cabinet est agrandi par ses descendants (qui s'intéressent aussi à Hedlinger), pour être finalement intégré au XXe siècle au Münzkabinett de Bâle, sous le nom de Cabinet Schorndorff.

Autres photos "Monnaies et Médailles"