Anhängeplättchen
Anhängeplättchen

Petite plaque pendentif

dernier quart du ler siècle av. J.C.
Site: Cathédrale, Bâle
Taillé et ciselé dans un copeau de bois de cerf
L 4,5 cm
Inv.1974.A.9144

Résolution d’image:
3924px x 4291px
Commander gratuit

Au commencement de la deuxième décennie av. J.C., Rome décida de franchir le Rhin pour attaquer les Germains. A l'occasion de ces campagnes, une place forte militaire romaine fut édifiée sur le Münsterhügel de Bâle. Cette plaquette pendentif portant l'inscription T. TORI est une trouvaille typique du domaine militaire. On a trouvé d'autres tablettes semblables, généralement en bronze, dans de nombreux autres camps militaires romains. Elles servaient à marquer les biens propres de chaque soldat ou d'une section militaire. On interprète de deux manières les lettres gravées: le T. peut être une abréviation de turma, qui désigne une section de trente cavaliers. Après l'abréviation T. vient le nom de chef de section au génitif, Torius au nominatif. Mais l'inscription peut aussi signifier Titi Torii, "possession de Titus Torius". Dans le premier cas, il s'agirait du pendentif d'une pièce d'équipement, peut-être un sac à matériaux, appartenant à la section de Tonus. Dans le second cas, il désignerait le paquetage personnel de Torius.

Autres photos "Archéologie"