Nachbildung des Grabmals in der Pfarrkirche von Hindelbank bei Bern

Monument funéraire de Maria Magdalena Langhans, copie de la pierre tombale de l'église paroissiale de Hindelbank près de Berne

Valentin Sonnenschein d'après Johann August Nahl, après 1775
Terre cuite
H 37,7 cm x L 25 cm x I 9 cm
Inv. 1904.619.

Résolution d’image:
2776px x 3900px
Commander gratuit

En 1751, le jour avant Pâques, neuf mois après son mariage, Maria Magdalena Langhans, la femme du pasteur de la paroisse d'Hindelbank, mourait en accouchant à l'âge de vingt huit ans d'un enfant mort né. Le sculpteur de cour prussien Johann August Nahl, qui séjournait alors chez le pasteur, assista à la mort tragique de cette jeune femme réputée pour sa beauté. La même année, Nahl donnait à cet événement une forme artistique dans un monument, depuis célèbre, où il exprima la promesse de la résurrection en faisant s'entrouvrir la pierre tombale. Albrecht von Haller fournit l'inscription. Dans les décennies qui suivirent on produisit plusieurs versions du monument de grès: elles étaient faites en cire, en terre cuite ou en biscuit par des fabriques de Nyon et de Niederweiler. Ces répliques, dont l'aire de diffusion s'étendit jusqu’ à l'Angleterre, servaient non seulement de souvenirs pour les voyageurs mais aussi de consolation à ceux affligés par le deuil.

Autres photos "Sculpture"