Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe
Erasmustruhe

Le coffre d'Érasme

daté 1539; Jakob Steiner (?), Bâle Charpente en tilleul
placage et sculpture en frêne hongrois et en noyer
H 113 cm x L 197 cm x I 69 cm
Inv. 1870.911.

Résolution d’image:
3996px x 3376px
Commander gratuit

Le coffre d'Érasme occupe une place primordiale parmi les objets du Musée historique de Bâle: Symbole de la tradition bâloise de fondation de musée et de collection, c'est aussi un des premiers exemples de meubles de la Renaissance de la région au nord des Alpes, et c'est le reliquaire civil des biens du célèbre humaniste de Rotterdam Érasme, mort à Bâle en 1536. La série de sculptures qui a été conçue par l'héritier d'Érasme, le juriste Bonifacius Amerbach (1495-1562), se réfère aux fonctions du coffre et l'élève au statut d'un cénotaphe. La dédicace (traduite du latin) qui se trouve sur les pieds de devant déclare : "Ce coffre a été fabriqué à ma requête pour moi même et à la mémoire des plus grands parmi le cercle des savants." Les têtes sur les médaillons sont celles de Salomon, Aristote et Virgile représentants de la littérature hébraïque, grecque et latine, et celle d'Érasme lui-même, le plus grand savant de son temps et leur égal. Les biens d'Érasme - des ustensiles de maison, ornements et couverts en métaux précieux – ont été en partie conservés et exposés dans le Musée à côté du coffre.

Autres photos "Meubles et Boiseries"