Vorderlader-Zündnadelgewehr für Schiessbaumwolle-Patronen

Fusil à chargement par le canon pour cartouches de fulmicoton

Valentin Sauerbrey, Bâle, 1846
Bois, acier, cuivre, cuir
L tot. 144,5 cm, canon L 96,5 cm
Inv. 1949.62.a.

Résolution d’image:
4638px x 3066px
Commander gratuit

En 1846, Christian Friedrich Schönbein fit à Bâle une découverte qui exerça une grande influence sur le développement des explosifs modernes. Le fulmicoton qu’ il inventa, une mixture d'acides nitrique et sulfurique, produisait une plus grande force explosive que la poudre noire précédemment utilisée. Le fulmicoton avait aussi l'avantage de brûler sans laisser de résidu ni même de fumée. Le gardien du Zeughaus Valentin Sauerbrey construisit un fusil à fulmicoton qui exploitait ces avantages. En 1849, en présence du conseiller fédéral Ulrich Ochsenbein et du général Henri Dufour, des essais de tir furent menés à Beme. Néanmoins le nouvel explosif ne jouit que d'un faible succès car il était sujet aux combustions spontanées et s'avérait instable lorsqu’ il était stocké. En 1877 Sauerbrey fit don de ce fusil - signé sur le canon V. SAUERBREY IN BASEL - avec des cartouches et une boîte de fulmicoton à l'Institut für Organische Chemie. II fallut attendre 1886 pour que le Français Paul Vieille produise le premier une poudre de nitrocellulose qui remplaça définitivement la poudre noire.

Autres photos "Militaire"