Fischmarktbrunnen (ohne Brunnenbecken)

Fontaine du Fischmarkt

(sans le bassin) Bâle, vers 1380
Grès rouge, originellement peint
H 10,6 m, Madone l'Enfant H 128 cm
Inv. 1910.104.

Résolution d’image:
2112px x 4744px
Commander gratuit

La fontaine du Fischmarkt (marché au poisson) de Bâle fut commandée approximativement à la même époque que la plus fameuse fontaine urbaine gothique, la Schöner Brunnen de Nuremberg. La date, le format et la qualité des sculptures ornant cette fontaine témoignent du développement de la communauté bourgeoise alors en plein essor à Bâle. D'une hauteur de plus de dix mètres, la colonne que complète un pinacle, ainsi que ses statues, furent transférées au Musée en 1910 et remplacées au Fischmarkt par une copie. La colonne se développe d'une base ronde à un carré jusqu’ à un audacieux entrelacs de triangles que couronne un pinacle au dessus des figures principales. Il s'agit de la Vierge, de saint Jean l'Évangéliste et de saint Pierre. Sainte Agnès, sainte Barbe et sainte Catherine figurent à une plus petite échelle au sommet des colonnes supportant le pinacle. Des prophètes et des anges musiciens achèvent le programme. D'un point de vue architectural et sculptural, la fontaine se distingue comme une version sud allemande du style Parler, lequel remonte à la dynastie des Parler, une famille de tailleurs de pierre actifs en Bohême. On retrouve des exemples comparables à Thann, à Strasbourg et ailleurs à Bâle. On doit la plus ancienne description de la fontaine au Vénitien Andrea Gattaro, qui à l'occasion de son passage au Concile de Bâle (1431-1448) mentionne "cette grande fontaine avec Notre Dame et deux saints, sur laquelle les pécheurs déposent leurs boîtes les jours de marché". Une source, issue du terrain voisin de la Haus zum Sessel, alimentait cette fontaine.

Autres photos "Sculpture"