Zwei Basler Getreidehohlmasse

Deux mesures à céréales de Bâle

Bâle, XVIe XVIIe siècles
Bronze coulé
H. 20 cm x diam. 37 cm (le plus grand récipient)
H 10 cm x diam. 27 cm (le plus petit)
Inv. 1906.2838 et 1906.2839.

Résolution d’image:
4782px x 3799px
Commander gratuit

Les céréales - que les documents bâlois qualifient toujours de "fruits" en 1798 - sont demeurés jusqu’ à une époque récente la source d'alimentation principale des habitants. Jusqu’ à la seconde moitié du XIXe siècle, on ne les pesait pas : an les mesurait. Cela vaut aussi pour les légume secs, les baies, le sel, le miel et d'autres produits. Mesurer était plus facile que peser - il fallait en effet pour cela des poids et balance. Malgré la diversité locale des systèmes de mesure et de pesée de l'ancienne Confédération, les mesures de capacité comparables contenaient une vingtaine de litres. Tandis que la mesure base était appelée "viertel" dans le centre pays suisse, on parlait à Bâle du "sester", avait une contenance de 17,08 l. Les deux mesures en bronze à 1 sester (17,08 l) et à 1/2 sester (8,54 l) ne faisaient sans doute partie de la même série à l'origine. Leur poids considérable à vide exclut une utilisation quotidienne. II est très vraisemblable que les deux récipients ont servi aux autorités de mesures de référence pour étalonner d'autres mesures de capacité à céréales, plus maniables; c'est aussi ce qu'indiquent les écussons à armoiries portant les signes de souveraineté de Bâle.

Autres photos "Staat und Gesellschaft"