Gebäckmodel
Gebäckmodel

Décor pour pâtisserie

Signé WF, Bâle, XVIIe siècle
Bois de poirier
H 26 cm x I 33,5 cm
Inv. 1894.371.

Résolution d’image:
4116px x 4520px
Commander gratuit

Le symbole qui figure sur les armoiries de Bâle, la crosse de Bâle, se rattache par sa forme, mais aussi sans doute historiquement, à la crosse d'évêque. C'est dans le troisième quart du XIVe siècle qu’ elle a pris sa forme classique, avec sa courbure, son pommeau et ses trois pointes. Vers 1400, on voit apparaître en guise de porte-écussons deux lions, comme sur le côté extérieur du Spalentor, des hommes sauvages, comme sur une enseigne de garde-champêtre de 1470/1480, ou encore des anges ou des putti. Le basilic porte les armoiries de Bâle depuis la fin du XVe siècle. On en ignore la raison; peut-être l'analogie des mots Bâle (Basel) et basilic a-t-elle joué un rôle. On n'avait sans doute pas d'idée bien précise su ce monstre - en témoigne le fait que le bourreau exécuta en 1474 un coq et son œuf (sic!) dont un basilic risquait de sortir. Des copies de ce modèle, orné de fruits et de fleurs baroques qui promettent bonheur et richesse, étaient utilisées par les pâtissiers de Bâle pour créer des couvertures en massepain sur des pains d'épice. Aujourd'hui encore, ils servent à décorer le "pain à l'anis", un pain blanc bien connu.

Autres photos "Utensiles domestiques"