Spielkarten

cartes à jouer

Allemagne du Sud ou Alsace, dernier quart du XVe siècle
Gravure sur bois, colorée à la main
diam. env. 4,5 cm
Inv. 1975.48

Résolution d’image:
4822px x 3797px
Commander gratuit

En 1377, un dominicain nommé Jean de Fribourg a chanté la gloire des jeux de cartes parce qu’ ils représentaient un miroir de l'ordre divin qui régit la terre. Mais dès 1367 les disputes entre joueurs et les pertes de biens terrestres avaient mené à l'interdiction à Berne de ces "diableries". Cela ne rend que plus fascinante la découverte, faite au cours d'un travail de restauration, de ces cartes, de coupe circulaire, sous les médaillons d'un crucifix gothique appartenant à la communauté catholique. Les costumes des figures, et une comparaison avec la première représentation d'un jeu des cartes suisse - celle sur une tapisserie, conservée au Musée, de 1471 - incitent à dater ces cartes du dernier quart du XVe siècle. Vers 1440, Heinrich Halbysen l'Aîné, conseiller et marchand bâlois, ouvre une manufacture de papiers, anticipant sans doute l'augmentation de la demande en papier qui accompagnerait le Concile de Bâle en 1431-1448. A partir de là, c'est ce papier qui a servi pour les cartes à jouer, les quatre couleurs étant boucliers, cloches, glands de chéne et roses. Pendant plus de deux cents ans les manufacturiers de Bâle ont fourni des cartes à la Confédération. Cependant les jeux remontant à cette première période ne figurent pas dans la collection du Musée historique.

Autres photos "Jeux et jouets"