Aequatoriale Öhr-Sonnenuhr

Cadran solaire équatorial

daté 1782
Philipp Matthäus Hahn, Echterdingen (Baden Wurtemberg)
Bois, laiton, fer; H avec la base 38 cm, L de l'axe 21 cm, diam. du cadran émaillé 4 cm
boîte en laiton 13,2 x 14,5 cm
Inv. 1960.23.

Résolution d’image:
3886px x 4822px
Commander gratuit

Philipp Matthäus Hahn (1739-1790) inventa ce type particulier de cadran solaire en 1763. Le disque, à la hauteur de la douille, est muni d'une rose des vents; de la douille s'élève un arc de fer sur lequel est suspendu un anneau de laiton, calibré pou établir la latitude du lieu où le cadran est utilisé. Deux signatures, "Hahn 1782" et "Hahn / Echterdingen / 1782", sont grave sur le disque de base et sur l'anneau de laiton. Une boîte de laiton ouverte se meut autour du diamètre de l'anneau et est relié au cadran sur son fond au moyen d'un engrenage placé au dessous de la boîte. L'invention de Hahn tient à ce que, plutôt que de projeter l'ombre du gnomon sur le cadran, les rayons du soleil passent à travers deux ouvertures minuscules percées sur la paroi parallèle à l'axe et touche l'échelle des heures à l'intérieur de la boîte. Ainsi on peut lire sur le cadran soit l'heure réelle, soit l'heure moyenne. Deux aiguilles indiquent les heures en chiffres romains (I-XII) et les cinq minutes en chiffres arabes.

Autres photos "Horloges et Instruments scientifiques"