Kugel in Millefiori-Technik

Boule millefiori

Venise, après 1500
Verre enchâssant du verre de couleur et de l'or
diam. 3,25 cm
Inv. 1917.824.

Résolution d’image:
3625px x 3090px
Commander gratuit

L'évolution de la manufacture du verre a permis l'élaboration, dès l'Antiquité classique, d'une technique d'incrustation qui dépendait de la possibilité de retirer de la masse de verre fondu, la paraison, des fils de verre extrêmement fins. Cependant il a fallu attendre l'essor de la verrerie vénitienne pour qu’on puisse raffiner la technique jusqu’au niveau qu'illustre cette boule de verre. Des baguettes fines, aux couleurs variées, ont été fondues ensemble. Le résultat, un écheveau de verre, fragile et haut en couleur, a été découpé en tranches fines pour en faire des sections transversales qui avaient la forme de minuscules étoiles et rosettes. Ces composantes ont été alors combinées avec de fins rubans de verre et de feuilles d'or étirés en spirales, pour être ensuite insérées par fusion au centre d'une boule de verre transparent. En 1495 ce type de décoration a été baptisé millefiori ("mille fleurs") par le Vénitien Marcantonio Sabellico. Cette technique a persisté à travers les siècles suivants, et on en trouve des exemples encore aujourd'hui, d'exécution moins fine, dans des presse-papier en verre. Ce modèle, rare et ancien, figure dans l'inventaire d'Amerbach de 1578, étiqueté "1 venedische Kugelen" (une boule vénitienne), et sa présence illustre la diversité d'un cabinet des curiosités de la Renaissance.

Autres photos "Verre"