"Leuchterweibchen" (Hängeleuchter)

"Leuchterweibchen" (petite femme luminaire), luminaire suspendu

Suisse (?), vers 1500
Ramure de cerf, bois polychromé
L 100 cm, H 48 cm
Inv. 1874.6.

Résolution d’image:
3057px x 2975px

CHF 40.00

Dans le panier

Depuis l'Antiquité, les ramures ont été appréciés comme objets de collection, pou leur aspect impressionnant, mais aussi, souvent, pour leur valeur symbolique. On trouve par exemple dès le XVe siècle des chandeliers muraux faits avec une ramure cerf, d'élan ou de bouquetin et entourant, par exemple, une figure de saint ou une madone. Au XVIe siècle, on a beaucoup employé comme plafonnier, notamment dans les régions germanophones, les ramures combinées à des demi personnage. Même Albrecht Dürer s'est intéressé à leur construction; il a réalisé un croquis d'un objet semblable en 1513, pour son ami Pirckheimer. Ce genre de lustre n'éclairait pas beaucoup. La fonction première, celle d'objet d'apparat, apparaît encore dans cet objet, soulignée par la pose d'un écusson à armoiries sur la face inférieure et sur le front. La petite femme-luminaire de Bâle montre les armoiries de la Zunft zu Gartnern (Guilde des Epiciers), une fourchette à trois dents. Ses chaînes et son entretoisement de fer avec quatre candélabres sont un modeste décor. Comparée aux modèles provenant des milieux de la Cour ou de la grande bourgeoisie, la forme de la figure paraît plutôt grossière, et la rapproche de l'art populaire.

Autres photos "Utensiles domestiques"