Danse macabre de Bâle: fragment de héraut

Konrad Witz ou son entourage
Bâle, vers 1435/1440
Tempera sur crépi
Haut. 56,5 cm, larg. 45,5 cm
Inv. 1870.692.

La danse macabre de Bâle date de l’époque du Concile de Bâle (1431–1448) et a peut-être été réalisée sous l’impression encore vive de l’épidémie de peste de 1439. Elle était célèbre déjà au XVIe siècle. Cette fresque s’étirant sur une soixantaine de mètres se trouvait sur le mur intérieur du cimetière du couvent des Dominicains. Elle représentait une procession d’une quarantaine de personnages grandeur nature que la Mort accompagnait vers leur fin. Toutes les couches sociales du monde médiéval et tous les âges de la vie y figuraient. En 1805, le mur du cimetière fut démoli mais dix-neuf fragments furent sauvés. Le héraut est représenté en serviteur de nombreux seigneurs, avec les armes d’Autriche, de France, d’Angleterre et de Bourgogne. De par son origine précoce, la danse macabre de Bâle compte parmi les exemples les plus significatifs de représentations de memento mori, tels qu’on les rencontra à partir du XVe siècle dans toute l’Europe, surtout dans les ordres mendiants.

Autres photos "Peinture et Arts graphiques"